un artiste dans ma rue !

elconoir1Depuis le 1er février, il y a du nouveau dans ma rue… dans la partie que la quincaillerie Lavie n’occupe plus, s’est installé un sacré personnage… Charles Elco, travailleur social de l’art (comme il se définit lui-même)… adolescent révolté, provocateur et performeur dans les années 80, il s’est laissé convaincre de s’installer dans notre modeste rue pour un mois. J’avoue que sa présence tout à coté de notre vénérable et indispensable quincaillerie Lavie me parait incongrue, mais après tout, juste en face, il y a un encadreur et un atelier d’artiste, alors pourquoi pas ? et je me prends à rêver d’un avenir branché pour ma rue qui deviendrait the place to be de ma ville léthargique, une sorte de rue popu de Paris autour de Bastille ou République… mais bon, redescendons sur terre…

elco

J´ai de la chance, l´homme est plutôt du genre solitaire, mais il accepte avec patience mes questions plutôt bêtes, je le concède… puisque tout est dit sur ses toiles saturées de couleurs et d’énergie ou bien sur ses papiers monochromes…

Il a la révélation en 1975 devant un tableau de Kandinsky et se met à peindre, en autodidacte total, en solitaire total, en liberté totale… ce qu’il aime… la pâte, la matière, tous les styles, l’amusement, en homme-enfant qu’est et qu’il ne cessera jamais d’être…(je cite)

Ses projets immédiats, rentrer chez lui, en Avignon et travailler, travailler, travailler !

J’ai bien peur que notre rue ne lui laisse pas un souvenir impérissable, mais je pense que la rue se souviendra de lui…. Merci, cher Monsieur, pour avoir mis un peu de couleur dans notre grisaille  !

ma rue a sa chaisière

lachaisiereElle s appelle Isabelle Arteaga (le chêne vert en basque) et exerce son art au 45 de la rue Castetnau. Elle s’est installée dans sa boutique atelier en août 2003, succédant à son maître de stage, Christian James. En plus d être chaisière, elle est aussi canneuse, rempailleuse et tapissière d’ameublement….Tout ça par goût des belles choses et du travail manuel bien fait. Tandis qu elle m’ explique son métier avec enthousiasme, ses mains tissent avec habileté le jonc qui restaurera une chaise avec un cannage à la française (6 brins par trou). Ce type de cannage peut prendre de 6 heures  à 3 jours selon l’expérience. Pour une assise cannée à la main, qui durera des années, compter 88 euro, ce qui est finalement peu quand on réalise le travail et le temps nécessaires… Ils sont de moins en moins nombreux à exercer ce métier, c’est pourquoi on vient parfois de loin jusqu’à Isabelle.

Ce qu elle préfère dans son métier ? les belles pièces qu’elle restaure, les clients qui apprécient son travail et les lieux magnifiques dans lesquels il lui arrive d’aller chercher un siège a restaurer. Son style préféré ? fin XVIIIème, début XIXème. Le plus dur ? les soucis bancaires , les difficultés de stationnement pour les clients…

chaises

chaisepercee

chaisereparee

 

 

 

 

 

Si vous trouvez sa boutique fermée, c’est qu’elle est à Salies, où elle enseigne son art à de jeunes handicapés de l’institut médico-professionnel.Une autre corde à son arc !

ma rue est rose

tulipierC’est arrivé comme çà, sans crier gare, sans prévenir… on se lève, on ouvre ses volets… et miracle… l´ arbre tout gris, tout moche qu’il y avait hier devant votre maison est devenu couvert de fleurs roses ! il a suffit d’une belle journée ensoleillée pour qu’il se décide à nous montrer sa beauté et son élégance… bientôt, toute l’avenue qui mène à la route de Tarbes sera rose, ainsi que beaucoup de jardins dans la ville

connaissez vous le jonc anglais ?

lejoncanglais

Ça lui a pris vers l’age de 17 ans… Eric Gimenez a décidé de devenir joaillier alors que rien ne le prédestinait à ce métier. Apres 3 ans d’ études à Saumur, il s’installe en 1987 rue Castetnau dans la boutique d’un ancien horloger. 6 mois après son installation, un braquage à main armée où 6 mois de travail et tout son stock sont volés, il pense à baisser les bras. Sa clientèle le persuade de ne pas abandonner… et le voici toujours là, 25 années plus tard.

joncanglaisPourquoi le jonc anglais ? parce-que c’est un bijou mixte, une chevalière avec un diamant, et c’est un petit clin d’œil  à Pau ville anglaise.

Le décor marine, « parce que j’aime la marine et les armées », inchangé depuis 25 ans, n’évoque pas  la place Vendôme, mais la clientèle est fidèle … Ici encore, pas de chichis, on ne suit pas les modes… on crée, on répare, on transforme en essayant de ne pas penser aux dangers du métier…

Ma rue a ses Frangines

les franginesIl est une autre institution de la rue Castetnau : le bar PMU des Frangines…

Elles sont arrivées en janvier 1994, Claudine, Béatrice et Bernadette. Elles ont repris le bar qui était déjà PMU. Depuis, Béatrice s’en est allée vivre sa vie de buraliste sur le boulevard des Pyrénées. Bernadette, elle, est restée jusqu’en 2000.

Ainsi, il nous reste Claudine, LA flamboyante rousse de la rue Castetnau, pour gérer le bar, les jeux et la brasserie.

claudine

La journée commence par les petits-déjeuners, la télévision est allumée du matin au soir sur la chaîne Equidia et la patronne fait le pronostic tous les matins. A 10 heures, les commerçants du quartier viennent prendre leur café et c’est bruyant et joyeux ! A midi les ouvriers des chantiers proches, les employés, les cadres, les bobos et les touristes qui lisent le guide du routard viennent déjeuner un repas simple, bon et pas cher. Puis vient la clientèle de l’après-midi, celle de l’apéritif du soir et cela 7 jours sur 7…

frangines3

lecafé

Ma rue est vintage

cavesfermee

caveext1

 

 

 

 

 

Au numéro 20 de la rue Castetnau se trouve un magasin que je croyais  fermé tant la devanture avec son rideau déchiré sentait l’abandon. En fait, le magasin n’est ouvert que les après-midis de 15h à 19h .Un soir, j’ai vu le rideau de fer levé et de la lumière. Je suis entrée et là… j’ai fait un bond en arrière dans le temps….

calendriers

Au mur, des calendriers des années 80, au sol des caisses de vin…  à faire mourir d’envie les cavistes branchés qui essaient de recréer cette atmosphère car finalement, cette déco inchangée depuis les années 60 et sans chichis est plutôt branchée. Cette cave de négociants en vins appartient à la famille Bergez Lacq depuis 3 générations. On y vend du vin de propriétaire, du vrac, de l’appellation, du vin de garde et M. Bergez sait de quoi il parle. Il connait parfaitement ses produits, ses producteurs et les bons millésimes. Il est intarissable sur son métier et m’a même donné une petite leçon sur le clairet, ce vin de Bordeaux entre le rouge et le rosé….

 caveint2caveint3

 

 

 

 

Les prix vont de 3,45 euro pour un Bordeaux de propriétaire jusqu’à 23,90 euro pour un excellent Pomerol 2009. Le vrac est en bouteilles avec les étoiles de mon enfance, elles sont consignées 20 centimes d’euro…

 

Ma rue est futuriste

cordonnerie3000

S’il est un endroit convivial dans la rue, c’est bien à la cordonnerie 3000, chez Jean-Louis et Manuel. Déjà 37 ans qu’ils réparent nos souliers abîmés, refont nos clés perdues et écoutent patiemment nos petites galères…La cordonnerie s est installée rue Castetnau en 1976 à la place des établissements Labat, marchands de pneus. Jean-Louis a commencé  avec ses parents en 1976 et Manuel (son beau-frère dans la vie) les a rejoints en 1978.

La magnifique botte en résine clignote donc depuis 37 ans et pas question de l’enlever ! elle fait partie du décor et l’architecte des batiments de France y tient !

Quand on rentre, on est saisi par une odeur de colle, et je me fais parfois du souci pour leur santé… mais cela n’affecte pas leur bonne humeur. Ils rendent service à tout le quartier et font le lien entre les habitants. Il y a une chaise, souvent occupée par René, un ancien du quartier qui connait tout le monde. J’y ai fait faire mes clés, mes semelles, mes plaques dímmatriculation, le tampon de ma société et y achète mes espadrilles…

Pourquoi cordonnerie 3000 ? la réponse est simple… Lorsqu’ ils se sont installés, tout le monde mettait quelquechose 2000… alors ils ont décidé de mettre le cap sur l an 3000. Bien leur a pris puisqu’ils n ont pas du changer leur enseigne lors du fameux passage à l’an 2000.  Souhaitons leur de durer 1000 ans ;-))

chaussures

cles

Vous avez dit Castetnau ?

Grâce a lles rues de pau ouvrage de Michel Fabre, je sais maintenant que Castetnau n est pas un lieu…

C’est le nom d’un de nos édiles, (petit parent du roi de suède)… Jean-Baptiste Castetnau (1795 – 1874) fut maire par intérim et maire par 2 fois avant de démissionner en janvier 1860 pour désaccord avec le préfet de l’époque… De sa vie, je ne sais rien, peut être existe t´il des descendants … Il faut savoir que notre rue s’appelait jadis rue des écoles puisqu’elle longeait le groupe scolaire actuel Henri IV.

Son portrait par Deveria (un autre illustre palois) est conservé au musée national

jb-castetnau_m

Ma rue c’est LAVIE

Magasin La Vie

Quel ancien palois ne connaît pas ce vénérable établissement fonde en 1850 par Victor Lavie, l’arrière grand-père de l’actuel propriétaire… Installée près des halles côté librairie Thonnet, cette quincaillerie est une institution a Pau.

Caisse LavieOn y trouve de tout, de la poubelle hi-tech a la cage à saucissons, en passant par la tapette a souris a 90 cents… Des immenses bassines et des cuillères géantes voisinent avec les moules à gâteau en silicone à la mode. Et ce qu’on n’y trouve pas, on peut vous le commander…. Ou vous indiquer avec le sourire où vous pouvez tenter votre chance. Une visite s’impose ne serait ce que pour admirer la caisse en bois, digne d’une église du 19ème. Malheureusement, à cause du manque de parkings et de l’inaccessibilité du centre ville, la clientèle hors les murs ne se déplace plus et préfère les centres commerciaux avec leurs immenses parkings. Et pourtant, Lavie offre à ses clients 6 places de parking à l’arrière de la boutique dans la petite rue Solférino. Ces places sont hélas souvent squattées par des indélicats …. Signe des temps ;-((

Et dire qu ils étaient 7 il y a 20 ans pour vous servir et vous conseiller, 4 il y a 10 ans et seulement 2 aujourd’ hui … Alors les palois, ayez le réflexe Lavie avant de courir à la grande surface du coin et de perdre votre temps et votre argent dans votre chère voiture ….